Change your cover photo
Change your cover photo
Ouvre ton œil, ton âme aussi... Approche toi de l'homme, ton meilleur zoom est sous tes pieds !
This user account status is Approved

This user has not added any information to their profile yet.

Mon profil photographe
Pierre
Homme
France

Je vous invite à faire une petite requête dans votre moteur de recherche favori… Guy Le Querrec + images… Vous avez trouvé ?
C’est lui qui m’a mis au monde de la Photographie, une rencontre fondatrice de ce que je cherche encore. C’est lui qui m’a fait chausser un 24mm et m’a invité à utiliser mes pieds en guise de zoom, pour aller chercher mes photos, au plus près des gens, de ce qu’ils sont, de ce qu’ils vivent, de ce qu’ils construisent. Regardez également quelques images de Claude Raimond Dityvon , Hervé Gloaguen, Martine Franck… Je vous promets, ce n’est pas facile de vivre avec quelques goutes de leur sang dans les veines, on appuie moins vite sur le déclencheur, moins souvent aussi…

Ma candidature
Ma série photographique
Photo principale

Le voyages, les voyages...
C'est mon métier qui m'a permis de voyager. Quand on a passé 9 semaine en Inde pour le travail et qu'on a eu le temps de rencontrer les indiens et de les photographier à ma façon, le soir après le travail, pendant les weekends passés sur place.
C'est parce qu'ils méritent d'être croisés ces regards d'enfants dans la rue, c'est parce que le titre de la manifestation croise complètement ma démarche de photographe de rue que je vous propose ma série

Une enfance indienne

C’était sur la plage de Mamallapuram.
Entrainé par un vieux moteur deux temps crachant une fumée noire, ce manège représente l’acceptation de se laisser emporter dans un tourbillon de vie jusqu’à la nausée… Pas besoin de grandes oreilles pour ça, juste quelques pas à la rencontre d’un homme et de son attraction foraine pour partager le plaisir de ces enfants aux pieds nus, ceux qui feront l’Inde de demain.

India

Je suis resté à Chettipedu durant neuf semaines en 2010 et 2013... Lieu de travail insolite...
A la fin de la journée, le village attire, comme un aimant. La route 48 est chargée de bus, de camions, de motos, vacarme assourdissant... Les piétons se faufilent, les vaches nonchalantes paissent sur les bas-côtés ou sur le terre-plein central.
Se sont construits là des restaurants, des épiceries, des bazars où l'on trouve de tout...
En deux ans, les barres d'immeubles en construction se sont remplies, le village devient ville.
C'est là que vivent ces enfants aux pieds nus, ils sont l'Inde de demain...
Je suis allé devant leurs maisons, celles du village, celles de la campagne environnante, en fin de semaine j'allais plus loin, Pondichéry, Mamallapuram, Kanchipuram, Chennai... Ils avaient toujours les pieds nus, les mêmes grands sourires, les mêmes parents bienveillants...