Change your cover photo
Change your cover photo
Parce que le monde me fascine !
This user account status is Approved

This user has not added any information to their profile yet.

Mon profil photographe
Laurence
Femme
Belgium

La passion du voyage et de la photographie sont liés depuis mon adolescence et mon premier grand voyage seule au Sénégal en 2000. Ayant délaissé pendant quelques années ces deux passions, j'ai décidé d'adopter un mode de vie nomade à l'automne 2010 et de m'y consacrer à temps plein. Depuis, un petit garçon est né, j'ai approfondi mes connaissances et amélioré mes compétences, j'ai pris des milliers d'images et notre vie sur les routes se poursuit. La photographie est indissociable de cette vie, de nos voyages, de nos aventures. Elle fait plus que jamais partie de moi.
Dans cette aventure, il y a aussi mon compagnon de route, mon partenaire et mon époux. Grand voyageur et aventurier anonyme, il est aussi romancier. Un homme aux vies multiples. Un insatiable curieux. Un observateur du monde.

Ma candidature
Ma série photographique
Photo principale

Les raisons de ma participation :

- Réaliser un rêve en exposant notre travail ;
- Partager notre regard photographique et échanger avec le public ;
- Raconter une histoire, un moment ;
- Annoncer la sortie de notre premier livre dont est tirée la série photographique présentée

Tarfaya

Partis sur les routes en octobre 2010 sans idée de retour possible, notre objectif était d'aller au Maroc... En ouvrant le guide à la dernière page, nous avons été attiré par ce bout de terre à propos duquel on dit que seul les adeptes de Julien Gracq et de son Rivage des Syrtes pourraient apprécier. Un endroit désolé : Tarfaya. Tarfaya, ancien Cap Juby, escale de l'aéropostale ! Il n'en fallait pas plus pour nous motiver à descendre jusque-là après moult détours. Tarfaye est donc notre regard sur ce bout de terre où l'attente semble vaine.

Morocco
Tarfaya

Il s’agissait d’errance
Prendre la route
Vivre au gré de la distance que l’on prend
Enivré par la romance de ce qu’on surprend être la liberté
S’éloigner pour s’opposer à la vérité imposée
Avancer pour s’alléger
Vers le Sud
Il fallait une limite, toujours il y en a
Voyager sur la carte la révéla :
Tarfaya.

(...)